Quelles entreprises sont sorties gagnantes du confinement ?

Les bourses mondiales ont atteint un sommet entre février et mars en raison de l’urgence du Covid-19, mais certaines actions ont connu un véritable boom précisément en raison de la pandémie.

La deuxième quinzaine de février et une grande partie de mars ont été une période choquante pour les bourses mondiales. Jamais Wall Street n’avait perdu autant en si peu de temps. Pourtant, les pertes par rapport au début d’année se sont presque complètement récupérées, en effet le Nasdaq roule à + 10%. Plus d’un se demande si nous ne sommes pas confrontés à une bulle financière, c’est-à-dire à une déconnexion entre l’équité et les valeurs fondamentales. Pour certaines entreprises, cependant, le boom en pleine pandémie a du sens, car comme cela arrive toujours lors d’une crise ou d’un événement traumatisant, tout le monde n’a pas raison de pleurer, il y a toujours ceux qui ont la possibilité d’en profiter pour faire des affaires.

Parmi les valeurs qui ont enregistré des hausses à deux chiffres «grâce» au Coronavirus, on retrouve certainement Facebook. La Start up de Mark Zuckerberg a vu le nombre d’utilisateurs continuer d’augmenter, mais surtout le temps moyen passé sur le réseau social a augmenté. Des centaines de millions de personnes, contraintes de rester chez elles par les confinements imposés par les gouvernements, ont passé plus de temps sur Internet, cherchant des contacts avec des amis et des proches sur les réseaux sociaux. Une façon de se sentir moins seul, qui a poussé les parts du réseau social de 12% cette année.

Boom de l’internet

Et sur le podium, il y a Netflix. Il a réalisé une croissance de plus de 40%. Vous vous demandez peut-être ce que le virus a à voir avec cela. Eh bien, la croissance des abonnés devrait être de 8 millions au premier trimestre, mais elle était de près de 16 millions, le double. Raison? Beaucoup plus de temps libre pour regarder un film ou suivre une série télévisée entière et encore une fois en raison de la quarantaine substantiellement mondiale. Board Game Arena la plateforme de jeu, aussi a vu son nombre de joueurs augmenter par 5 au premier trimestre !

Amazon pourrait-il manquer? Certainement pas. Et, de fait, Jeff Bezos a également consolidé sa richesse personnelle, grâce aux + 45% gagnés par les actions de la société, qui au premier trimestre de cette année a vu le chiffre d’affaires mondial consolider de 26,4% à 75,45 milliards de dollars. Les gens ont fait beaucoup plus d’achats en ligne, incapables de se rendre physiquement dans les magasins.

Le triomphe de Zoom

Enfin, Zoom + 280%. Une plateforme sociale inconnue de la plupart il y a quelques mois et qui est devenue très populaire parmi les travailleurs et les étudiants pendant le confinement. Il vous permet de participer sans limite d’utilisateurs à des réunions vidéo et / ou vocales en ligne, un peu comme pendant des années avec Skype, ce qui le rend simplement encore plus pratique. Désormais, elle capitalise sur les 73 milliards de dollars en bourse et compterait jusqu’à 300 millions d’utilisateurs quotidiens, en forte hausse par rapport à seulement 10 début décembre.

Des perspectives encourageantes ? Sauf que, selon toute vraisemblance, le boom dépendant du Covid s’est un peu épuisé pour tous les titres susmentionnés, cela n’implique pas non plus que la croissance en bourse ne puisse pas continuer. La pandémie a bouleversé, peut-être structurellement, les habitudes de consommation de centaines de millions de personnes dans le monde, accélérant la ruée vers les achats en ligne et le télétravail. L’avenir devrait être prometteur pour des entreprises comme Zoom et Amazon, alors que Netflix consolide ses activités sur le marché du contenu payant.

Discours partiellement différent pour Facebook. Le réseau social était déjà très populaire de nombreuses années avant Covid et même s’il a vu son utilisation se répandre au cours de ces mois d’isolement forcé pour de nombreuses personnes. Pour l’avenir, la pandémie ne décidera certainement pas du sort de Zuckerberg, qui a profité de cette période particulière pour lancer sa plateforme marketplace.

Bertrand

A propos de l'auteur: Bertrand

Je travaille à la Société Générale depuis mes 24 ans. Je m'y connais très bien en finance et en assurance !

Tu pourrais aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *