Comment financer son entreprise ?

Nous traversons une période sanitaire et économique difficile, ce qui n’a pas échappé aux chefs d’entreprise qui souhaitent survivre et si nécessaire continuer à se développer. Mais très vite la question du financement vient heurter la réalité et il est désormais plus difficile d’obtenir un soutien financier de la part des établissements bancaires.

Comment trouver un financement pour son entreprise ? C’est la question à laquelle nous allons tenter de répondre. Vous verrez qu’il existe encore aujourd’hui des solutions viables telles que la participation à une opération de crowdfunding ou encore la sollicitation de « Business Angels ».

Trouver des financements, c’est possible !

Comme nous vous l’indiquons dans l’introduction, trouver des financements est possible, même si le contexte économique d’aujourd’hui est plus tendu que les années précédentes. La pandémie du COVID-19 crispe les investisseurs et surtout les établissements bancaires qui ne prêtent plus aussi facilement de l’argent.

Le risque pour une entreprise en difficulté est de ne plus pouvoir rembourser ses dettes car son activité commerciale est en chute libre. Ainsi, les banques ne veulent plus prendre ce risque…au grand désarroi des chefs d’entreprise qui ont besoin de ce coup de pouce.

Le financement participatif, c’est quoi ?

Le crowdfunding a le vent en poupe ces dernières années car c’est une méthode intéressante basée sur l’entraide collective. Une entreprise va solliciter des financements à un collectif d’investisseurs qui vont prêter leur argent en échange : de cadeaux, d’avantages, de taux d’intérêt, de titres comme les obligations ou les actions.

Du côté de l’entreprise, celle-ci doit présenter son projet de développement et convaincre les épargnants de participer à l’aventure. De nombreuses plateformes en ligne sont disponibles pour mettre en relation les entreprises et les particuliers ; en quelques clics il est possible d’envoyer des fonds privés pour soutenir une entreprise dans le besoin.

En échange les investisseurs attendent des avantages sous différentes formes. La plus intéressante est sans doute le système de peer to peer, c’est-à-dire un échange de bons procédés entre l’entreprise et le particulier. Dans cette configuration, l’investisseur prête son argent et l’entreprise doit le rembourser avec des intérêts supplémentaires à verser.

Pour les investisseurs, cela peut représenter un placement financier intéressant car les taux d’intérêt fixés sur les plateformes de crowdfunding sont élevés.

L’autre aspect intéressant du crowdfunding est l’acquisition de titres (obligations et actions) pour une entreprise naissante non encore introduite en bourse. Cela est positif pour les investisseurs qui vont détenir une participation non négligeable et faire corps avec l’entreprise. C’est également un bon coup financier si le prix de l’action acquise augmente avec le temps, rendant possible une plus-value très rentable.

Faire appel à un « Business Angel »

L’autre solution pour financer une entreprise consiste à attirer un investisseur providentiel, appelé aussi Business Angel, qui va croire en ce projet et soutenir avec des fonds privés la création d’activités professionnelles.

Pour cela, il existe des rassemblements, des conférences, des salons de l’entreprenariat ou des sites Internet qui vont mettre en relation les entreprises en recherche de fonds et les investisseurs privés.

Pour réussir cette opération, l’entreprise doit disposer d’un dossier solide, avec des documents comptables sérieux, un concept innovant et sérieux. Le chef d’entreprise doit également être en capacité d’inspirer la confiance dans son projet d’entreprise en étant succinct et précis sur la réalité économique de son business.

A propos de l'auteur: Bertrand

Je travaille à la Société Générale depuis mes 24 ans. Je m'y connais très bien en finance et en assurance !

Tu pourrais aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *